Conférence de presse du 3 mai 2021 - assurance chômage

Publié le 6 mai. 2021
Image

Suite à la conférence de presse du lundi 3 mai dernier, organisée par la CGT, une nouvelle étude de cas a été réalisée par l’UNEDIC pour connaître l'impact de la réforme.

Ces études révèlent des ruptures d'égalité impressionnantes générées par la réforme. A emploi et salaire égal les bénéficiaires percevront des allocations jusqu'à 50 fois moins élevées. Ce sont à nouveaux les plus précaires qui sont touchés par cette réforme, notamment les permitents de l'emploi.

Petit rappel : le gouvernement a annoncé la mise en œuvre de la réforme de l’assurance chômage en publiant un décret le 31 mars 2021. Ce texte, qui prévoit notamment une modification du mode de calcul du salaire journalier de référence (SRJ, à partir duquel est calculée l’indemnisation des allocataires) est applicable au 1er juillet 2021.

Ce changement introduit, à la fois, un changement de nature de l’assurance chômage et une baisse considérable des droits pour 1,15 millions de personnes, des travailleuses et travailleurs précaires alternant des périodes d’emploi et de chômage.

Aussi, l’étude d’impact de l’Unédic montrant que la réforme imposerait 2,3 milliards d’euros de baisse de droits, en année pleine, aux demandeurs d’emploi mérite grande attention.

La CGT n’a cessé, dès l’annonce du projet de réforme de l’assurance chômage du gouvernement actuel, de dénoncer son caractère violent, injuste et d’autant plus inacceptable qu’il interviendrait en pleine crise sanitaire, politique et sociale, avec un niveau élevé de chômage et de précarité.

Après les manifestations du 23 avril et du 1 er mai, la CGT entend donc poursuivre la bataille contre cette réforme aussi bien par la mobilisation des travailleuses et travailleurs, privés d’emploi ou non, que sur le plan juridique.

Le texte de la conférence de presse est ici

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération