Fiche Dette 1 - C’est quoi la dette ? Eléments généraux

Publié le 18 mar. 2021
Image
image dette

La dette publique fait l’objet de bien des débats et est souvent utilisée par les libéraux comme un épouvantail pour justifier l’austérité ou encore l’immobilisme en matière environnementale. Du fait de cette omniprésence dans la bouche des libéraux, de nombreuses idées reçues sur la dette publique ont la vie dure. L’objectif de ces fiches est donc de contrecarrer ces idées reçues ainsi que donner à chacun et chacune les clés de compréhension en matière de politique budgétaire et de politique monétaire. Nous ne pouvons nous résigner à entendre « on n’a pas les moyens » en réponse à chacune de nos propositions, les solutions existent, il faut donc en prendre connaissance et s’en saisir.

Cette première fiche reprend donc les bases en donnant les définitions des principaux termes utilisées ainsi qu’en donnant quelques chiffres clés qu’il est utile d’avoir à l’esprit.

Dette publique/déficit public, de quoi parle-t-on ?

Tout d’abord, il convient de ne pas confondre ces deux notions complémentaires l’une de l’autre. Le déficit public correspond, pour une période donnée à la différence entre les dépenses publiques et les recettes. Par exemple en 2019, les dépenses publiques se sont élevées à 1353 milliards d’euros tandis que les recettes étaient de 1280 milliards. Le déficit public était donc de 73 milliards d’euros. L’Etat et les autres administrations publiques ont dues emprunter pour financer ces 73 milliards d’euros de déficit.

On prend en compte toutes les dépenses publiques, qu’elles soient des administrations centrales, des administrations publiques locales ou encore des administrations de sécurité sociale.

On peut également parler de déficit primaire, c’est-à-dire le déficit (ou l’excédent) avant paiement des intérêts de la dette. Cela permet de voir la situation financière d’un pays sur une année sans tenir compte des effets des années voire décennies précédentes.

Nous voyons donc que le déficit est un flux, au contraire la dette est un stock. En effet, la dette publique correspond à la somme des déficits accumulés par les administrations publiques.

En 2019, la dette s’élevait à environ 2 400 milliards d’euros soit 98% du PIB[1].


[1] PIB : Produit Intérieur Brut. Cela correspond à la somme des valeurs ajoutées produites sur un territoire et pour une période données.

Etre en déficit, est-ce grave ?

Comme le montre le graphique ci-dessous, la France en déficit chaque année depuis plus de 40 ans (depuis 1975 pour être précis) sans que cela ne pose de problème majeur. C’est également le cas pour les Etats-Unis par exemple sans que cela nuise à la capacité d’intervention de l’Etat dans l’économie.

 

Source : Insee

On ne peut donc pas juger une économie simplement par son déficit et sa dette publique. Il faut voir plus que cela en s’intéressant notamment à ses conditions de financement (à quel taux d’intérêt, auprès de qui l’Etat emprunte, à quelle durée,etc.) ainsi que les causes des déficits pour mieux diagnostiquer la situation. Cela sera donc l’objet des fiches suivantes.

 

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération