Niveau de vie des plus riches, insoutenable sur le plan social et écologique

Publié le 4 nov. 2020
Image
mémo éco

Cet article a été publié dans la Lettre éco d'octobre 2020.

Alors que le lien entre inégalités de richesses et impact environnemental ne fait plus de doutes, Oxfam vient de publier un rapport qui fournit des chiffres très alarmants sur la situation.

Le budget carbone bientôt épuisé

Le budget carbone correspond au volume cumulé maximum de carbone que l’on peut émettre pour rester dans les clous de l’objectif des Accords de Paris qui était un réchauffement d’1,5° maximum. Entre 1990 et 2015, 60% de ce budget a déjà été consommé.

Pour rappel, la première conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement, aussi appelé Sommet de la Terre, à Rio a eu lieu en 1992. Malgré cette apparente prise de conscience des problématiques environnementales, les émissions mondiales de carbone ont plus que doublé entre 1990 et 2015.

A ce rythme, l’intégralité du budget carbone sera épuisée en 2030 et l’objectif des 1,5° sera quasiment inatteignable.

La responsabilité des plus riches

A l’échelle mondiale, les 10% les plus riches sont responsables de plus la moitié (52%) des émissions de carbone entre 1990 et 2015. A eux seuls, les 1% les plus riches (soit environ 63 millions de personnes sur la période 1990-2015) cumulent 15% des émissions de carbone émises sur la période. A l’inverse, les 50% les plus pauvres ne sont responsables que de 7% de ces émissions.

Les 1% les plus riches expliquent à eux seuls 19% de la croissance des émissions de carbone entre 1990 et 2015. Leur empreinte carbone est 35 fois supérieure aux objectifs de l’Accord de Paris. Pour les 10% les plus riches, c’est à peine mieux puisque leur empreinte est 10 fois supérieure aux objectifs.

En France, les émissions moyennes d’un individu parmi les 1% les plus riches sont 13 fois supérieures aux émissions moyennes d’un individu parmi les 50% les plus pauvres.

 

La planète ne peut plus supporter le niveau de vie des riches. La réduction des inégalités est indispensable aussi bien du point de vue social qu’environnemental.

 

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

visuel-actualite
Economie

Lettre Éco - Octobre 2020

publié le 28 oct 2020

Les actualités de la confédération