Note éco - "Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune" Chiche

Publié le 6 juil. 2020
Image
Coronavirus - les métiers en 1ère ligne

Avant-propos : Les Notes éco sont des notes de réflexion du Pôle éco de la CGT. Elles visent à alimenter la réflexion collec­tive et ne sont pas des expressions confédérales.

« Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » Cette phrase, citée par le président de la République lors de son allocution télé­visée du 13 avril 2020, est tirée de la Déclaration des droits de l’Homme de 1789. Elle tombe à point nommé face à la crise du Covid-19, mais elle est encore bien loin d’être appliquée. Cette crise sanitaire est une occasion inespérée de redéfinir la hiérarchie sociale des métiers qui est à peu près inversée par rapport à la hiérarchie des salaires (Méda, 2020). En effet, si l’on met en regard la hié­rarchie salariale actuelle des professions avec leur rôle face au Covid-19, on constate une inversion complète pour une grande majorité d’entre eux : les métiers aujourd’hui applaudis, reconnus comme vitaux, sont en grande majorité en bas de l’échelle sociale. Ils ont été dévalorisés socialement, symbolique­ment et financièrement. Inversement, certaines professions aujourd’hui à l’arrêt car jugées non indispensables (comme les lobbyistes ou les expert·e·s en relations publiques) sont souvent très bien payées. Une remise en cause de cette hiérarchie devrait être propo­sée aujourd’hui, si l’on veut qu’effecti­vement les distinctions sociales reflètent leur utilité sociale…

 

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération