La sécurité sociale : un bien commun à reconquérir !

En 1945, la création de la Sécurité sociale est une prise de guerre pour les travailleurs et les travailleuses.

Elle instaure la mise en commun d’une partie de la valeur ajoutée produite par eux et elles-mêmes (les cotisations sociales) afin qu’ils et elles la gèrent démocratiquement, et la verse directement aux personnes ayant des besoins sociaux (retraites, maladie, famille, accident du travail). Les fondateurs du système, au premier plan desquels les militants de la CGT, cherchent par cette organisation à éviter à tout prix la prédation de l’État et du patronat sur le bien commun des salarié.es. La cotisation sociale fonde alors la démocratie sociale : ce sont les travailleurs et les travailleuses qui payent alors ce sont eux qui gèrent ! Ces fondements et cette cohérence du système ont permis les plus grands progrès sociaux du siècle derniers. Pourtant dès la construction du système, ils sont attaqués et remis en cause par les gouvernements successifs et le patronat.

Suite aux nombreuses réformes et à l’étatisation de la Sécu, le sens et la puissance du système s’amoindrissent. C’est pourquoi la CGT, mène une campagne de reconquête de la Sécurité sociale pour que partout, dans chaque territoire, revive la démocratie sociale et une réponse aux besoins des travailleurs, des travailleuses, de leurs familles, et de leur entourage.

La cotisation sociale fonde la démocratie sociale et le progrès social

En 2021, le financement de la sécurité sociale reposera à près de 50% sur l’impôt, qui représentera une part majoritaire du financement de la branche maladie (et la totalité de celui de la nouvelle branche autonomie)...